Les politiques rasent gratis !

Mis à jour : 7 janv. 2020


A l’heure des élections et d'un concert de taxes en tout genre qui risque de faire danser les porte-monnaie à défaut d’apporter des solutions concrètes en matière d’écologie, s’interroger sur son habitation devient, en tant que propriétaire, un véritable acte éco-responsable. Il ne s’agit pas ici de rafistolage ni de repeindre une paroi ou d’en ajouter une mais d’envisager une réflexion de fond sur les modalités d’amélioration énergétique et spatiale de l’habitat concerné. Toutes les pistes doivent être envisagées et chiffrées, y compris celle ultime de démolition reconstruction (voir un exemple d'une de nos réalisations).

Si l’on considère que l'âge moyen des maisons et des immeubles d'habitation est pratiquement de 45 ans et qu’une bonne partie date même d'avant la Seconde Guerre mondiale, la Suisse a un retard considérable en terme d’amélioration énergétique où environ 1,5 million d'immeubles ne satisfont plus du tout aux normes énergétiques actuelles !

Avec des taux d’intérêts attractifs, une nouvelle loi d’aménagement du territoire qui offre souvent de meilleurs indices en termes de densification, rénover et/ou agrandir son bien devient un véritable sujet. On ajoutera que les subventions mises en place par la Confédération et les cantons peuvent ne pas être négligeables. (voir pour le Canton de Fribourg)

Au final, entreprendre la rénovation et l’actualisation de son bien est une excellente manière d’en augmenter sa valeur, de réduire son impact environnemental par une bonne efficience énergétique et ainsi participer concrètement à la protection de notre planète.

“ L'aveuglement des politiques et l'entêtement des hommes soi-disant forts, qui président souvent aux destinées des peuples, n'obéissent pas toujours aux exigences de la logique et du bon sens. ” Antoine Léonard Thomas, 1788